08 May 2019

Instagram
la fin du like !

L’annonce a fait l’effet d’une bombe : Instagram pourrait retirer l’option des « likes » sur son interface ! « Quoi ? Fini de me la péter, avec un cocktail de fruits à la main, pour avoir un max de cœurs rouges ? » C’est la hantise de nombreux internautes mais aussi et surtout des influenceurs dont c’est le gagne-pain. Le like permet de mesurer l'engagelent d'une communauté.

Instagram Adam MosseriInstagram : la fin d’une époque

Tous les internautes ne poursuivent pas ce but, mais c’est le leitmotiv de nombreux membres des réseaux sociaux : obtenir un maximum de « j’aime » sur une publication. Instagram envisage sérieusement de supprimer cette fonctionnalité, à l’avenir.

Au Canada – qui compte plus de 20 millions d’utilisateurs - une phase de tests a été lancée. Elle permet de publier une publication, sans afficher les mentions « j’aime » et le nombre de vues des vidéos aux utilisateurs. Seule la personne à l’initiative de l’action peut mesurer son audience. De manière utopique, tout le monde serait sur un même pied d’égalité.

Pourquoi supprimer les « likes » ?

Adam Mosseri, le boss d’Instagram, veut repositionner sa marque. Le contenu doit primer sur le reste ! Par cette manœuvre, il espère améliorer l’expérience des utilisateurs, comme il l’a expliqué au cours du F8, la conférence annuelle de Facebook.  

Sans s’en rendre compte, la course aux « likes » peut mettre une pression sociale énorme sur les épaules des utilisateurs, notamment des adolescents. Ce besoin constant de reconnaissance, d’obtenir plus et d’être le plus populaire virtuellement… Elle est une cause d'anxiété et de dépression chez de nombreux jeunes, âgés entre 12 et 25 ans, d'après certaines études.

Cela permettrait d’offrir un environnement moins pressurisé (compétition, dépendance) et qui ferait la part belle à la libre expression.

Et en Belgique ?

Cette idée est pour le moment testée. Il faudra sans doute du temps, avant qu’elle ne soit effective. Néanmoins, au Canada, le test semble être positif. Il pourrait donc s’étendre au Monde, dans le futur. A suivre !  Une chose est certaine, s'il y a moins de "likes", il pourrait y avoir davantage de baume au coeur chez les utilisateurs...

 

*Photo issue du site Instagram. DR.